Nikko -Taiyuin-Byo [J5]

Nous poursuivons notre visite des sites historiques de Nikko en marchant vers l’ouest. Nous passons devant le futarasan-jinja, mais poursuivons notre route pour atteindre le sanctuaire Taiyuin-Byo.

Ce sanctuaire est à la fois un temple bouddhique et un mausolée (je ne l’ai découvert qu’ensuite) : Iemitsu Tokugawa (petit fils de Ieyasu Tokugawa) y a sa sépulture. Encore une fois, visiter la totalité du sanctuaire se mérite. Il faut gravir de nombreuses volées de marches ! Dans cette partie de Nikko, la végétation commence a prendre ses couleurs d’automne, c’est vraiment magnifique.

J5_22
Ça grimpe !

Alors que le temps était plutôt clément depuis le matin, le brume tombe tout d’un coup. Le nombre de touristes ayant diminué au fur et à mesure de l’ascension, l’atmosphère devient apaisante, un peu mystérieuse.

J5_23

J5_24

Un moine appelle les visiteurs, nous suivons le mouvement. Nous arrivons au bâtiment le plus haut du sanctuaire, un peu dans le brouillard. A l’intérieur, tout le monde s’assoit sur les tatamis dans la pénombre. Le moine allume alors une lampe et nous suivons un enseignement bouddhique (en japonais…) dans cette ambiance très étrange. Le moine terminera son monologue en vantant les mérites de ses talismans et en invitant les visiteurs à faire un petit tour par la boutique. Nous flânons encore un peu entre les bâtiments puis prenons le chemin du retour.

J5_25
Encore des bâtiments richement décorés.
J5_26
Le mausolée de Iemitsu Tokugawa

Le brouillard se transforme en bruine lorsque nous arrivons dans l’artère principale. Comme nous avons les jambes en compote, nous décidons de prendre le bus pour retourner à la gare. C’est là, à 15 heures que nous achetons notre déjeuner, un eki-ben (un bento tout prêt servi dans les gares).

Et si le trajet de l’aller fut luxueux, celui du retour beaucoup moins ! Nous avons été trompés par le nom du train dit « rapid » qui était le plus lent de tous en s’arrêtant dans toutes les petites gares, et qui en plus ne disposait que de peu de places assises ! Ce qui est un peu gênant pour deux heures de trajet … Par chance nous sommes arrivés en avance et avons pu nous assoir dans des sièges latéraux, mais pas vraiment confortables. Un train qui partait 30 minutes plus tard nous a dépassé alors que nous étions arrêtés dans une petite gare : les portes se sont ouvertes sur un quai au milieu de nulle par avec vue sur les rizières ! Nous y sommes restés sans bouger un bon quart d’heure. C’était vraiment pittoresque !

J5fs
15 minutes d’arrêt au milieu de nulle part

Le repas du soir fut toute une aventure également, car nous voulions voir les tarifs d’un restaurant plutôt réputé dans le quartier. Nous prenons l’ascenseur mais arrivons directement dedans ! Tant pis pour le prix, pas question de faire demi-tour. Nous mangerons donc un repas américain avec un match de base-ball sur un immense écran géant. Pas très traditionnel donc, mais ça change !

j53b

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :