Ohara [J10]

Ahhhh Ohara. Ce sera certainement mon billet le plus nostalgique de notre séjour, tellement j’ai aimé cette journée.

Elle a pourtant commencé dans le stress, car nous avons du mal à trouver le bon arrêt de bus puis le bon bus, que nous attrapons finalement de justesse. Nous prenons la ligne jusqu’au terminus, à une heure de route environ, qui se trouve en pleine campagne. Nous descendons à la petite gare routière de Ohara perdue au milieu de nulle part, et là … c’est le calme !!! Quasiment aucun touriste.

j108

L’inconvénient en quittant les grandes zones touristiques, c’est qu’il est plus difficile de se diriger. Nous suivons la seule direction indiquée en romaji (notre alphabet), et passons devant de nombreuses petites boutiques qui ouvrent tout juste. Nous atteignons le Sanzen-in, un temple zen connu pour ses mousses. Il est impossible de retranscrire ici l’atmosphère qui y règne, tout est reposant. Nous ferons nos premiers achats dans une boutique de moines.

j101j102j103j104j105j106j107

Nous cherchons ensuite le Jakko-in, et là c’est plus compliqué car il nous faut apprendre par cœur les kanjis pour nous y rendre. Nous partons en direction de la ville la plus proche, puis faisons demi-tour avant de trouver la bonne direction. Nous nous retrouvons alors au milieu des champs et des rizières.

j109

A l’arrivée au temple la dame de l’accueil nous demande notre langue … et se met à nous parler dans un français impeccable ! Ce temple est également un très bon souvenir, avec une statue magnifique (que vous ne verrez pas, le plus souvent les photos sont interdites en intérieur), et des jardins qui prennent leurs belles couleurs d’automne.

j110j111j112

Nous nous arrêtons dans un petit restaurant non loin de là que nous avons nommé affectueusement « chez la vieille ». Ici la carte est un vieux morceau de papier tout en japonais (y compris les nombres), heureusement nous avons pris en photo les plats que nous voulons commander sur la devanture. Mais ce qui n’était pas expliqué, c’est que ce que je prenais pour un œuf au plat sur du riz était en fait un œuf cru mélangé à une substance gluante. C’est la seule fois que je ne terminerais pas mon repas.

jr

Nous prenons tranquillement le chemin du retour et mangerons dans le restaurant juste en bas de l’hôtel. Comme nous avons mangé tôt nous pourrons suivre du base-ball, le sport national, à la télé.

j10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :